Comment bien lancer votre activité de frigoriste ?

Comment bien lancer votre activité de frigoriste ?

Le secteur du froid ne cesse de se développer considérablement aujourd’hui, et ce, grâce aux évolutions technologiques et aux appareils (climatiseurs, réfrigérateurs, pompes à chaleur, congélateurs, ventilateurs, etc.) présents dans les ménages, bureaux, industries, entreprises, etc.

Dès lors que ces appareils tombent en panne, il faut nécessairement un technicien pour intervenir. Ce technicien est appelé frigoriste. Le secteur du froid étant porteur aujourd’hui, vous vous êtes formés au métier de frigoriste et vous vous sentez à présent prêts pour lancer votre activité. Comme toute autre activité, il n’est pas facile de lancer une activité de frigoriste. Il faut suivre un ensemble de démarches. Cependant, il existe un certain nombre de choses à connaître absolument pour bien lancer une activité de frigoriste. Cet article vous en parle davantage, afin de vous orienter vers de bonnes pratiques d’organisation et de gestion de votre future société.

Adopter les bonnes habitudes

Pour lancer une activité de frigoriste, il est important d’évaluer l’étendue de cette activité. Pour ce faire, il faudra bien étudier le marché du froid, ses innovations récentes, ses évolutions en termes de réglementation et de concurrence afin de savoir comment positionner votre activité sur votre marché et vous démarquer de la concurrence.

Il est aussi important de savoir que la gestion d’une activité (sur tous ses plans) n’est pas une chose facile. Il est crucial d’avoir de bonnes bases de gestion et une bonne organisation au quotidien afin de ne pas perdre de temps avec des actions chronophages. Aussi, sachez que pour bien lancer votre activité de frigoriste, il faudra également penser à instaurer une bonne stratégie de communication (flyers, logo, site internet, etc.) pour vous faire connaître très vite auprès de votre future clientèle.

Bien remplir les formalités de base

Ce n’est pas possible de se lever du jour au lendemain pour lancer son activité de frigoriste ou une entreprise quelle qu’elle soit. Il faut nécessairement remplir un certain nombre de formalités auprès des administrations publiques afin d’obtenir une autorisation. Par exemple, la détention d’un diplôme justifiant de vos qualifications professionnelles et reconnu par l’État est requise. En parlant de diplôme voici ceux reconnus dans votre secteur d’activité :

  • BEP Froid et conditionnement de l’air,
  • CAP Installateur en froid et conditionnement d’air,
  • Bac Pro Technicien du froid et du conditionnement d’air,
  • DUT Génie thermique et énergie,
  • BTS Fluides, énergies, domotique en option froid et conditionnement.

Si vous n’avez fait aucune de ces formations et que vous ne disposez d’aucun de ces diplômes, il est possible de se rapprocher de la CMA (Chambre de Métiers et de l’Artisanat) pour demander la délivrance d’une attestation d’expérience professionnelle. Votre demande ne pourra être acceptée que si vous l’accompagnez de justificatifs qui prouvent effectivement que vous exercez dans le domaine depuis 3 ans au moins.

Se conformer à la réglementation en vigueur 

La réglementation en vigueur prévoit un certain nombre d’éléments auxquels tout frigoriste indépendant devrait se conformer pour bien lancer son activité. Il faut obligatoirement déclarer l’activité. Cette déclaration se fait facilement en ligne. La réglementation exige également qu’un artisan frigoriste s’enregistre au RM (Répertoire des Métiers) au plus tard à la fin du premier mois qui suit le lancement l’activité. Dans ce cas, il est important de tout mettre en œuvre pour préparer cette immatriculation afin d’éviter les mauvaises surprises après le lancement de votre activité. Si votre activité de frigoriste inclut aussi la vente d’appareils, alors vous devez obligatoirement vous inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés.

Laisser un commentaire